n°47-48 – 2015 – 11

LA DOMINATION MASCULINE ENCORE

ROSE-MARIE LAGRAVE

La publication de La domination masculine a suscité colères réactives et lectures enchantées, laissant place, toutefois, à une réflexivité critique plus distancée. Pour mettre au jour les contradictions, paradoxes et malentendus à propos de cet ouvrage, on se propose de procéder à un double déplacement : restituer les effets du contexte scientifique de la décennie 1990/2000 sur la production de cet ouvrage et sur les controverses à son propos ; analyser ensuite ce que les justifications avancées par Bourdieu pour répondre aux critiques doivent à son déni de détenir un privilège masculin, et à sa position d’outsider dans l’espace académique de la cause des femmes.

RS-47-48-11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *