n°45-46 – 2013 – 14

DEVENIR AGRICULTEUR BIOLOGIQUE

APPROCHE DES PROCESSUS DE (RE)CONVERSIONS SOCIOPROFESSIONNELLES

BENOIT LEROUX

Par l’étude de différentes trajectoires d’agriculteurs biologiques (re)convertis ou installés, cet article se propose d’établir une première approche analytique des formes de déplacements professionnels (et géographiques) qu’opèrent les prétendants à la pratique agrobiologique. Ces (re)conversions sont considérées comme des processus sociaux articulant des trajectoires individuelles, des dispositions et un contexte dans lequel elles s’inscrivent. À partir d’une trentaine d’entretiens approfondis et d’une présentation sociohistorique du champ agrobiologique, l’analyse conduit à différencier les trajectoires d’agriculteurs conventionnels convertis des néo-agriculteurs installés en bio, puis à reconsidérer cette classification en soulignant l’importance jouée par la possession de capitaux (économique, social…) et par le parcours scolaire et professionnel des futurs agriculteurs bio.

RS45-46_2013_Leroux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *