n°43-44 – 2012 – 06

La société civile transnationale adopte les dalits (Inde)

Les politiques aux prises avec l’« ONGisation »

Nicolas Jaoul

Depuis la fin des années 1990, la société civile transnationale s’est saisie de la question de la discrimination de castes en Inde. Comment la nouvelle « Human rights based approach » et son corolaire, « l’empowerment », promus par les institutions internationales, agissent-ils sur une cause jusque-là définie comme politique ? Cet article porte sur la façon dont le processus d’ONGisation affecte la trajectoire politique du mouvement dalit et dont un tel recadrage technocratique du discours de l’émancipation – et les financements qu’elles conditionnent – influencent son idéologie et ses pratiques. La première partie est consacrée aux étapes historiques de la transnationalisation de la question dalit, ainsi qu’aux réticences initiales auxquelles elle s’est heurtée, principalement d’ordre idéologique. A partir d’une étude de cas sur la province d’Uttar Pradesh, la seconde partie montre les usages militants qui sont faits des financements transnationaux, indiquant ainsi un phénomène de résilience du politique dans un contexte préalablement politisé. Cela s’explique à la fois par les transformations des milieux populaires (comme la féminisation du prolétariat agricole) et par la volonté politique des activistes de poursuivre un mouvement de politisation par le bas grâce aux ressources des bailleurs de fonds, ajustant ainsi de manière tactique leurs buts politiques aux normes technocratiques.

RS43-44_dalits_Jaoul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *