n°47-48 – 2015 – 07

« QU’EST CE QUE LIRE UN AUTEUR ? »

LA LECTURE DE L’ŒUVRE DE MARCEL MAUSS PAR PIERRE BOURDIEU

RÉMI LENOIR

Analyser l’importance qu’eût pour Bourdieu l’œuvre de Mauss, dont il fit rééditer la plus grande partie, loin de se réduire à un exercice académique, vise à montrer combien l’intellectualisme sous sa forme scolastique ou technocratique, comme on le connaît aujourd’hui, représente l’obstacle premier au travail scientifique et à l’engagement politique des chercheurs en sciences sociales. Rappeler le rapport que Bourdieu entretînt avec l’œuvre de Mauss, ce n’est pas seulement évoquer la connaissance qu’il en avait et l’usage qu’il en fît dans ses travaux, c’est évoquer ce que fût pour tous deux le sens de leur engagement sociologique, celui de « réconcilier, comme l’écrivait Bourdieu dans sa préface au Sens pratique, sans doute son ouvrage qui doit le plus à l’auteur de « L’essai sur le don », « la vocation scientifique et la vocation éthique ou politique », celle « d’accomplir [la] tâche de chercheur, sorte de métier militant, aussi éloigné de la science pure que de la prophétie exemplaire » (Paris, Minuit, 1980, p. 8)

RS-47-48-07

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *